le 18 décembre 2007 sur le net  
 
Accueil
 
édito du jour
 
loi du 25.01.2011
 
DEMARCHES ET INFOS
 
SODIE
 
EMPLOI SERVICE
 
CHRONIQUE D'UNE MORT
 
info du net
 
archives édito
 
archives du net
 
newsletter

Carpentras: évacuation musclée des avocats qui avaient envahi la sous-préfecture

 

Les forces de l'ordre ont dégagé lundi avec des gaz lacrymogènes quelque 70 avocats du barreau de Carpentras (Vaucluse) qui avaient envahi plus tôt dans la matinée la sous-préfecture de cette ville pour protester contre la réforme de la carte judiciaire et du divorce, a-t-on appris auprès de l'un des manifestants.

"Les policiers sont intervenus à grands jets de grenades lacrymogènes, mettant en danger la santé de certains d'entre nous, en particulier d'une femme enceinte", a expliqué par téléphone à l'AFP Me Marc Geiger, avocat à Carpentras. "Deux d'entre nous gazés à bout portant ont été soignés par les pompiers sur place, notre doyen Guy Macary, âgé de 77 ans, a été lui aussi incommodé".

 Les avocats ont obtenu un rendez-vous à 13H00 auprès de la sous-préfète de Carpentras Marie-Gabrielle Philippe.

 La préfecture du Vaucluse a confirmé l'évacuation dans un communiqué, expliquant qu'elle avait été réalisée par 19 policiers de Carpentras "après un dialogue puis sommation" et que "compte tenu de la résistance des manifestants, deux grenades lacrymogènes ont été utilisées".

 "Aucun blessé n'est à déplorer. Seuls quelques manifestants ont été incommodés par les gaz lacrymogènes", a souligné la préfecture expliquant l'évacuation par "la gêne que constituait cette occupation pour le bon fonctionnement d'un bâtiment recevant du public".

 

Le Monde

 Lien 

© 2011