le 26 février 2008 sur le net  
 
Accueil
 
édito du jour
 
loi du 25.01.2011
 
DEMARCHES ET INFOS
 
SODIE
 
EMPLOI SERVICE
 
CHRONIQUE D'UNE MORT
 
info du net
 
archives édito
 
archives du net
 
newsletter

Les avoués du Limousin pourraient être amenés à se réunir mardi devant les marches du Palais de justice de Limoges. En cause : la proposition 213 de la commission Attali qui préconise la suppression pure et simple des avoués en France.

 

Les salariés des études d'avoués du Limousin (ils sont 14 au total) ont écrit une lettre au Président de la République. « Il nous est très difficile de croire que le Gouvernement et vous-même puissiez supprimer ainsi sur une simple proposition toute une branche professionnelle, sans considération des répercussions sociales, familiales et surtout économiques que cela va engendrer. [?]

 

Comment croire à la relance économique si 2.600 emplois (en France NDLR) disparaissent et 444 avoués de même. Tous ces emplois ne génèrent-ils pas des impôts, de la taxe professionnelle, du pouvoir d'achat?? [?]

 

Les thèmes de votre campagne étaient pourtant très clairs : favoriser le plein-emploi, soutenir la France qui se lève tôt, reconnaissance de la valeur travail. » Dans une lettre adressée à notre journal, les avoués estiment que « la France et les médias s'émeuvent avec raison de la disparition de 200 à 600 emplois dans le domaine de l'industrie : ne passons pas sous silence cette menace sur nos 2600 emplois »

 

 

lien LE POPULAIRE

 

© 2011