le 27 juin 2008 sur le net  
 
Accueil
 
édito du jour
 
loi du 25.01.2011
 
DEMARCHES ET INFOS
 
SODIE
 
EMPLOI SERVICE
 
CHRONIQUE D'UNE MORT
 
info du net
 
archives édito
 
archives du net
 
newsletter

fil de nouvelles AFP

Suppression des avoués : les salariés dans "le flou le plus absolu" (Anpans)

PARIS, 25 juin 2008 (AFP)

Les 2.400 salariés des études d'avoués, profession juridique dont le gouvernement souhaite la suppression d'ici à 2010, sont dans "le flou le plus absolu" sur leurs indemnisations et possibilités de reclassement, a dénoncé mercredi leur principal représentant.

Franck Nunes, président de l'Association nationale du personnel des avoués non syndiqué (Anpans, majoritaire), a expliqué à l'AFP avoir été reçu ces derniers jours à l'Elysée puis à la Chancellerie pour témoigner des craintes de la profession, mais n'avoir reçu "aucune proposition concrète".

"A l'Elysée, on nous a dit que la suppression des avoués était définitive, irrémédiable et que tout allait être mis en oeuvre pour éviter que les salariés ne soient laissés pour compte. Mais pour l'instant, c'est le flou le plus absolu", a-t-il insisté.

M. Nunes a rappelé que les avoués poursuivaient leur "blocus" des cours d'appel entamé le 17 juin, se traduisant par le retrait de leurs dossiers des plannings des cours et la suspension des communications électroniques avec les greffes.

Les avoués, qui interviennent nécessairement en complément des avocats en appel dans les procédures civiles et commerciales, sont 444 en France et emploient environ 2.400 personnes dans 235 études.

Le 10 juin, la Chancellerie - conformément à ce que préconisait le rapport Attali - a décidé "de ne plus rendre obligatoire le recours à un avoué" afin de "simplifier" la procédure d'appel pour les justiciables, précisant que la réforme "pourrait prendre effet le 1er janvier 2010".

"Dire que le personnel (des études d'avoués) sera absorbé par les avocats est un mensonge (...) Il n'est pas qualifié pour intégrer les cabinets d'avocats", a encore indique M. Nunes

 

lien

© 2011