le 2 avril 2008 sur le net  
 
Accueil
 
édito du jour
 
loi du 25.01.2011
 
DEMARCHES ET INFOS
 
SODIE
 
EMPLOI SERVICE
 
CHRONIQUE D'UNE MORT
 
info du net
 
archives édito
 
archives du net
 
newsletter

Fillon :

                           plein emploi et Budget 2009 resserré

 

 

 

Le Premier ministre veut rassurer. Pas de plan d'austérité qui "casserait la croissance" mais des "mesures d'économie partout". François Fillon a confirmé ce matin sur France Inter les annonces effectuées hier, à l'issue d'un séminaire gouvernemental, destiné à concilier réduction des déficits et poursuite des réformes. Ces mesures visent la « tenue ferme des dépenses pour atteindre l'objectif de déficit à 2,5% dans la préparation du budget 2009. » Elles seront présentées à l'Elysée ce vendredi 4 avril lors du Conseil de modernisation des politiques publiques (CMPP).

En toile de fonds de ce programme, « le plein emploi », a martelé François Fillon. "Solution à tous les problèmes de notre pays (....) avec [lui], on atteint nos objectifs de réduction de la pauvreté, on a un marché du travail plus compétitif" et "on résout en grande partie la question de l'emploi des seniors", a énuméré le Premier ministre. Une manière de souligner que le retour de la croissance et l'équilibre budgétaire proviendront bien de ces réformes structurelles chères au gouvernement.

Ainsi, le Parlement doit examiner d'ici à juillet la réforme du contrat de travail, prévue dans la loi de la "modernisation de l'économie" (statut de l'entrepreneur individuel, simplification des démarches, renforcement de la concurrence pour faire baisser les prix...) et la réforme de la participation et de l'intéressement. Cette loi reprendra notamment une trentaine des dispositions du très controversé rapport Attali.

Le gouvernement entend également poursuivre ses réformes sociales, avec notamment le  Revenu social d'activité (RSA) et les hausses promises du minimum vieillesse ainsi que de l'allocation adultes handicapés. Mais la mise en œuvre de ces chantiers reste encore floue.

Si de rigueur budgétaire il n'est pas question, François Fillon a tout de même annoncé le gel des dépenses publiques. Parmi les dispositions attendues : la suppression de 35 000 postes en 2009, soit le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. M. Woerth, le ministre du Budget, a quant à lui, déjà prévu d'annuler la moitié de la réserve de précaution de 7,2 milliards d'euros prévue au budget.

Carmela Riposa

Deficits publics : "c'est un choix du gouvernement", le 01/04/08
Le déficit public se creuse à 2,7% du PIB", le 28/03/08

@ Rédaction L'Usine Nouvelle

 

lien

© 2011